Annonces du Président de la République: Quid de la Fonction publique?

Face aux inégalités grandissantes, au sentiment d’abandon d’une grande partie de la population, il était attendu du Président de la République qu’il apporte des réponses en terme de pouvoir d’achat, du rôle des services publics et d’une fiscalité plus juste afin d’améliorer les conditions de vie de tous les salarié-es, chômeurs, retraité-es et jeunes. S’il répond par 100 euros supplémentaires pour les salarié-es au SMIC, par la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires, réactivant ainsi la mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy « travailler plus pour gagner plus » avec laquelle la FSU est en désaccord, par l’annulation de la Lire la suite…

La situation appelle des réponses sociales fortes !

Face aux inégalités grandissantes et au sentiment d’abandon d’une grande partie de la population, le gouvernement doit apporter des réponses qui améliorent les conditions de vie de tous les salarié-es, chômeurs, retraité-es et jeunes : augmentation des salaires, des minima sociaux et des retraites, accès à des services publics de qualité sur tout le territoire, création d’emplois… La FSU demande l’ouverture de discussion à la Fonction publique où les salaires sont gelés et les perspectives de carrière bloquées. Améliorer la cohésion sociale, défendre les valeurs qui fondent le modèle social, favoriser la transition écologique exige des services publics forts avec des Lire la suite…

Les personnels confortent la FSU dans sa première place à l’Éducation

Dans un contexte de remise en cause par le gouvernement des instances de dialogue social et de marginalisation du rôle des organisations syndicales, la FSU se félicite de la participation des personnels de l’Éducation nationale (en hausse de 0,9 % par rapport à 2014), qui plus est dans des conditions de vote chaotique dès le premier jour.Avec une augmentation de plus de 6 300 voix pour la FSU par rapport aux élections de 2014, les électeurs et électrices de l’Éducation ont ainsi renouvelé leur confiance aux délégué.es du personnel de la FSU et de ses syndicats pour les représenter. Ces élections Lire la suite…

La FSU demande solennellement au gouvernement d’entendre les revendications de la jeunesse

La FSU exprime sa vive émotion après les violences commises à l’égard des jeunes, notamment suites aux événements de Mantes la Jolie.Elle condamne ces violences. Le gouvernement ne peut pas traiter ainsi la jeunesse : gardes à vue, déferrements devant la justice des mineurs… La FSU exige que ces jeunes ne soient pas poursuivis dans le cadre de procédures abusives et demande la levée des gardes à vue. C’est une réponse politique qu’il faut apporter à ce mouvement. La FSU demande solennellement au gouvernement d’entendre les revendications de la jeunesse, de recevoir les organisations de jeunesse et celles des personnels pour Lire la suite…

Rapport annuel sur l’état de la fonction publique – édition 2018

Le rapport annuel sur l’état de la fonction publique est destiné à partager le plus largement possible les données et les analyses sur les ressources humaines des trois versants de la fonction publique – emploi, recrutements et parcours professionnels, retraites, formation, rémunérations, conditions de travail et politique sociale, qui permettent d’alimenter le dialogue social et de nourrir le débat public. Sa présentation stable en fait un document de référence, lisible et accessible au plus grand nombre, dans un souci de préservation de la richesse d’information et pour que chacun y puise la réponse à ses questions. Pour l’édition 2018, au-delà Lire la suite…

La FSU demande au Ministre d’entendre les inquiétudes de la jeunesse

Inquiétudes face à l’avenir, poids des inégalités sociales sur les parcours de formation, dégradation des conditions de scolarisation… de nombreux jeunes se mobilisent pour dénoncer les réformes en cours dans les lycées et contre le dispositif « parcours sup » qui organise une sélection à l’entrée à l’université. Porteuse de la réussite de tous les jeunes, et particulièrement des plus fragiles et des plus défavorisés, de l’élévation du niveau de qualification, la FSU demande au Ministre d’entendre les demandes des lycéen-nes qui aspirent à une réelle démocratisation du système éducatif. La FSU dénonce fermement la répression policière dont sont victimes les lycéen-nes. Lire la suite…

Crise : le gouvernement doit apporter des réponses sociales

La crise sociale qui gagne le pays trouve son origine dans les politiques libérales aujourd’hui à l’œuvre et dans la volonté de remettre en cause notre modèle social. Contraint par l’ampleur de la contestation, le gouvernement a décidé de reporter un certain nombre de mesures et d’ouvrir des discussions sur tout le territoire. Ces annonces arrivent très tardivement dans une situation extrêmement tendue. En voulant maintenir son cap, le gouvernement ne semble pas prendre la mesure de la colère qui s’exprime face aux injustices sociales. Il ne répond ni aux inquiétudes ni aux revendications particulièrement en ce qui concerne le Lire la suite…

Prélèvement de l’impôt à la source: ces 35.000 entreprises qui n’ont rien transmis au fisc

Par Challenges.fr le 02.12.2018 à 11h35 A un mois de la mise en place de l’impôt à la source 35.000 entreprises n’ont toujours pas effectué les démarches nécessaires pour le prélèvement de leurs salariés, selon Le Parisien. Plus de 40.000 salariés sont concernés. 39 39. C’est le numéro d’information concernant le prélèvement à la source que les Français peuvent appeler en cas de question. Mais est-ce parce que l’appel est facturé 15 centimes d’euros la minute que 35.000 entreprises n’ont toujours pas compris qu’elles devaient transmettre au fisc des informations essentielles d’ici le 30 janvier ? Selon Le Parisien, 35.000 sociétés n’auraient toujours pas envoyé la « déclaration Lire la suite…

Voter maintenant !

C’est le moment de voter ! De choisir celles et ceux qui vont nous représenter dans toutes les instances de la Fonction publique, à tous les niveaux, et ce pour les 4 années à venir. Dans une période sociale troublée où le gouvernement n’entend pas les raisons de la colère : injustice sociale, inégalités y compris entre les territoires, difficultés d’accès aux services publics… Il est urgent de faire face aux mauvais coups, de peser sur les orientations libérales et y opposer des alternatives. Le syndicalisme a un rôle important à jouer. Engagés ensemble, c’est le pari de la FSU. Du 29 Lire la suite…